Où investir en France zone par zone ? 

Vous souhaitez investir dans l’immobilier. Et vous avez entendu parler des zonages créés dans le cadre des lois fiscales comme la loi Pinel, la loi Scellier, la loi Duflot,... Vous vous demandez si votre idée est judicieuse ou vous cherchez la bonne zone où investir ? Dividom va vous aider à vérifier, affiner et compléter votre choix zone par zone.

Que faut-il regarder avant de choisir la zone où investir ?

Ce n’est pas parce que votre investissement immobilier n’est pas situé en zone Pinel A ou Abis, qu’il est forcément mauvais. Bien au contraire, on peut faire de bonnes affaires sur toutes les zones, à condition de bien étudier la zone en question.

Votre budget

La première des réflexions à mener est une réflexion sur votre capacité d’investissement. En d’autres termes, quel est votre budget ? En effet, si vous répondez à cette question par une budget maximal à 140 000€, il vous sera difficile de prétendre à investir dans certaines zones comme la zone A bis par exemple. Le budget permettra donc de trier et de faire un premier choix sur les zones accessibles ou non à votre portefeuille.

Le ratio de rentabilité

Avant d’investir, il faut étudier les prix au m² à l’achat et les prix au m² à la location. Le loyer annuel moyen sur le prix au m² à l’achat moyen, vous donne un indicateur important : la rentabilité moyenne.

Il faut être bien conscient que ce ratio est très faible sur la zone A bis et bien plus élevé sur la zone C. Mais la rentabilité augmente avec le risque locatif (vacance, risque d’impayés). Donc, un bien en zone A bis est un investissement plus sûr qu’en zone C.

La demande locative ciblée

Il existe sur certaines zones, des villes ou certains micro marché prospèrent. Encore faut il les identifier. Pour être très concret, prenons un exemple. Une ville moyenne peut être classé C dans le zonage Pinel. A première vue, on pourrait en conclure que la zone a peu d’intérêt locatif. Or, sur cette ville, la démographie est particulière et les familles nombreuses sont surreprésentées. Nous nous trouvons donc avec des logements vacants sur des types un, deux ou trois. Mais la ville manque de T5 ou T6. Il peut être très judicieux et très rentable de venir se positionner sur cette cible. Une bonne connaissance de la demande locative de la zone est donc un facteur clé d’un investissement immobilier réussi.

Le tissu économique local

Le tissu économique local est aussi un facteur clef. Avant d’investir dans une zone, il faut savoir si le quartier est attractif économiquement parlant. Création d’emplois, ouvertures de commerces, présence de sièges sociaux, … sont autant d’indicateurs de la bonne santé du tissu économique local. Connaître la croissance économique d’une zone sera également stimulateur pour votre investissement à terme en augmentant vos espoirs de plus values.