Financement Participatif ou CrowdFunding

Le Financement Participatif ou CrowdFunding, c’est quoi ?

Derrière l'appellation Crowdfunding, on trouve beaucoup de modèles différents, parfois très différents. Il n’existe pas de définition bien établie de ce qu'englobe réellement le Crowdfunding. Dividom vous propose ici sa vision. Commençons d’abord par définir ces termes de “financement participatif”.

Le Financement est l'action de financer. Financer signifie “assurer le paiement d’une opération”. Participatif se définit par “donner un rôle aux investisseurs dans la prise de décision affectant la communauté”.

Le problème pour bien comprendre tout cela est de voir ce qu’on met derrière la notion de Financement ou du terme financer. Quels sont donc les différents types de financement possibles pour financer un projet ou une entreprise :

  • Apport en capital principale composante du Crowdinvesting
  • Emissions d’obligations
  • Don
  • Pré-commande
  • Emprunt qui a donné naissance au CrowdLending
  • Compte courant d’associé
Qlfmkfzsbz

Pourquoi avoir recours au crowdfunding ?

Du côté des personnes ayant un projet, cela permet une collecte rapide des fonds en amont du projet, et va lui donner une meilleure notoriété.

Du côté des investisseurs ou des donateurs, cela peut être une expérience gagnante soit financièrement soit humainement. Vous aidez une entreprise ou un projet à naître et croitre. Et vous en partagez les fruits quels qu'ils soient.

Quels sont les risques du crowdfunding ?

Si jamais le montant total n’est pas atteint, aucun risque, chacun récupère ce qu’il a donné. Mais si la somme est atteinte, le projet peut ne pas aboutir pour de multiples causes sans que la société ne puisse assumer les contreparties des investisseurs. Un autre risque peut intervenir, c’est que le projet est mis en ligne sans brevet. Donc d’autres personnes peuvent prendre l’idée principale et construire un projet similaire.

Enfin, le principal risque reste l’échec du projet. Mauvaise gestion, fonds propres insuffisants, idées qui ne prennent pas,... Toutes aboutissent pour l’investisseur à une perte de son capital totale ou partielle.

Qlfmkfzsbz
Qlfmkfzsbz

Le crowdfunding dans l'immobilier ?

Dans le secteur de l’immobilier, nous pourrions théoriquement retrouver finalement tous ces types de crowdfunding mais plusieurs modèles sont soit interdits comme le crowdlending (à cause du monopole bancaire) soit pas adaptés comme le don ou la pré-commande. Dans la pratique, deux modèles ont émergé à ce jour :

  • Le Crowdinvesting qui utilise le modèle “apport en capital” pour acquérir un bien immobilier
  • Le Crowdbuilding qui utilise soit le modèle “émission obligataire” ou “compte courant d’associé” pour financer un promoteur ou un marchand de biens

Tous deux ont le même sous jacent immobilier mais une vision complètement différente. Le crowdinvesting a une vision patrimoniale : le but est de posséder, une vision long terme. Le crowdbuiding a une vision entrepreneuriale : le but est de financer une opération, une vision court terme. En clair, en investissant dans du crowdbuilding, vous ne financez pas de directement de la pierre, vous financez une société qui a pour objet social de construire des biens immobiliers. Bref, vous financez les fonds propres d’un promoteur.

Découvrez dès à présent nos projets en cours

Appartement T3 Vieux Nice en location mixte

Nice, 06300
Rentabilité
Location saisonnière
Emplacement
Vieux Nice
Fiscalité réduite
Travaux

Maison 4 pièces à travaux Lomme Lille

Lille, 59160
Secteur
Euratechnologies
Colocation
Rentabilité plus élevée
SCI à l'IS
Fiscalité

Appartement neuf T2 Villeneuve d'Ascq 1

Villeneuve-d'ascq, 59491
Défiscalisation
Loi Pinel
Mobilité
Transports en commun
Ecologique
Normes RT2012