Crowdbuilding

Avantages et inconvénients de la construction participative ou Crowdbuilding

Construction Participative ou CrowdBuilding

La Construction Participative ou CrowdBuilding, c’est quoi ?

Secteur en plein essor ces dernières années, le crowdfunding a progressé de 167% en trois ans dans l’hexagone. Ce système de financement participatif est basé sur une levée de fonds effectuée par la participation de nombreux investisseurs. Il révolutionne par son concept, étant désintermédié, aucun acteur traditionnel de financement que ce soit les banques ou les établissements de crédit, n’interfère. La construction participative fait parti du Crowdfunding immobilier, et est spécialisé dans l’investissement de particuliers dans la construction et la promotion immobilière.

La gènèse de la construction participative

Ce mouvement, devenu populaire par le biais d’internet et l’essor des réseaux sociaux, adhère à la consommation collaborative immobilière ainsi qu’aux valeurs de financement de l’économie réelle, basé sur le modèle anglo-saxon qui met en avant la prise de risque et le détachement des intermédiaires financiers. Il met en relation professionnels de la construction et groupe d’investisseurs sur le marché de la promotion immobilière, dans l’objectif de créer un projet ensemble. Ce qui correspond d’ailleurs au nom de ce mouvement, “Crowd” pour foule et “Building” pour bâtiment/construction.

Comment fonctionne la construction participative ?

Le principe est assez simple, un promoteur immobilier recherche des investisseurs pour lancer un projet immobilier, il utilise une plateforme de Crowdbuilding pour proposer son projet aux internautes qui auront la possibilité d’investir dedans. De leur côté, les particuliers, appelés Crowdbuilders, recherchent un placement à court terme qui offre une bonne rentabilité, ils décident d’investir dans le projet proposé par le promoteur.

Il permet également de rassembler particuliers et entreprises autour d’un même projet. Chacun y trouve son compte puisque les particuliers cherchent à investir et les entreprises de construction ont un besoin de renforcer leur fonds propres.

Un projet immobilier est mis en place avec les contraintes qu’il implique, obtention du permis de construire et établissement d’un programme, et fait ensuite appel aux investisseurs. Ils apportent le financement et reçoivent en échange un titre financier. Ils reçoivent ensuite une rétribution et le remboursement de la somme investie à la fin de l’opération. La levée de fonds permet souvent l’achat du terrain ainsi que le commencement de la construction. Au bout de 12 à 36 mois, quand la construction est terminée et les lots vendus, les investisseurs récupèrent leur capital et perçoivent des intérêts.

La construction participative en France ?

La France connaît actuellement un déficit de construction. C’est le cas notamment en Île-de-France et dans les grandes villes telles que Lyon, Lille, Nantes, Marseille et bien d’autres. Certaines classes de la population ont des difficultés pour trouver un logement, en particulier les jeunes actifs qui ne disposent pas de CDI, les personnes situées juste au-dessus des minimas sociaux, etc. La demande de logement est réelle. Du coté de l’offre, le crowdbuilding permet de créer plus de nouveaux logements. La construction participative propose un investissement très rentable, de l’ordre de 5 à 10% par an.

Quels sont les risques de la construction participative ?

L’investisseur ne peut pas perdre plus que son capital. Le risque majeur pour un investisseur est un dérapage du projet tel qu’il est prévu. En cas de retournement du marché immobilier, de problèmes météorologiques, de retard dans la construction, de faillites d’entreprises... le projet peut soit ne jamais voir le jour, soit prendre du retard. Vous pouvez alors perdre vos gains potentiels et votre capital initial.

Quels sont les avantages de la construction participative ?

A l’heure actuelle, quand un promoteur veut construire, les opérations sont très longues, les permis de construire difficiles à obtenir et la commercialisation prend du temps. Grâce à la construction participative, le promoteur est moins dépendant des entités financières comme les banques. Plus de souplesse financière pour le promoteur. Plus d’emplois et de logements pour le marché. Plus de rendement pour l’investisseur. Des accords claires et pré-définis permettent d’obtenir une relation de gagnant-gagnant entre promoteurs et investisseurs.

Pour conclure sur la construction participative crowdbuilding

La construction participative a connu un fort développement. Il permet de simplifier la construction en diminuant les intermédiaires, et chacune des parties y trouve son compte. Les investisseurs ont un investissement très rentable, de 5 à 10% par an et à court terme. Les promoteurs bénéficient d’une liberté et d’une souplesse non négligeable. La construction participative attire de plus en plus de monde et de plus en plus de plateforme proposent ce service.

Découvrez nos projets en cours

Éligible Pinel
Programme immobilier neuf à Limoges rue de Nazareth

Programme immobilier neuf à Limoges rue de Nazareth

à partir de 154 000 €

Limoges, 87000

Appartement

Éligible Pinel
Programme immobilier neuf à Lille rue Jean Bart

Programme immobilier neuf à Lille rue Jean Bart

à partir de 449 350 €

Lille, 59000

Appartement

Éligible Pinel
Programme immobilier moderne à Roubaix

Programme immobilier moderne à Roubaix

à partir de 8 000 €

Roubaix, 59100

Appartement, Annexe