Investir en zone Pinel

Les zones de défiscalisation immobilière de la loi Pinel

Remplaçante de la loi Duflot depuis le 1er octobre 2014, la loi Pinel est un dispositif fiscal qui vise à inciter l’investissement locatif dans des biens immobiliers neufs ou anciens à réhabiliter et destinés à être loué en tant que résidence principale. Les investisseurs bénéficient de réductions d’impôt sur le revenu sous certaines conditions. Une des conditions pour bénéficier de cette réduction d’impôt est la condition d'éligibilité au dispositif en fonction de zones géographiques pré-déterminées.

Seules certaines zones en France sont éligibles à la loi Pinel. Ce sont les zones où la tension locative est particulièrement forte. L’objectif étant de favoriser les investissements immobiliers dans les villes où ils sont les plus nécessaires, et d’assurer une sécurité relative  aux investisseurs. Ce dispositif concerne les villes et les communes où l’offre locative est inférieure à la demande.

On distingue quatre zones éligibles :

  • Zone A

  • Zone A bis

  • Zone B1

  • Zone B2  (villes bénéficiant d'un agrément auprès des préfectures)

Depuis le 4 mai 2017, certaines communes de la zone C peuvent bénéficier de la défiscalisation Pinel à condition d’avoir un agrément comme pour la zone B2.

 

Les Zones Pinel

A

650 communes : agglomérations parisienne, de la Côte-d'Azur...

A bis

77 communes : des Yvelines, des Hauts-de-Seines...

B1

1546 agglomérations

250 000 habitants : d’Annecy, de Bayonne…

B2

Agglomérations de plus de 50 0000 : les zones frontalière, les littoraux chères, Île de France...

C

Le reste du territoire